Publicité

Les vertes prairies du Plateau

Histoire
premiers bâtiments de l’Hôtel-Dieu avenue Des Pins angle Saint-Urbain, 1870
Vue des premiers bâtiments de l’Hôtel-Dieu avenue Des Pins angle Saint-Urbain, en 1870. (Source : Musée McCord)

Le futur carrefour Des Pins et Saint-Urbain n’a pas encore ses feux de circulation.  À l’époque où la photographie qui coiffe ce texte est prise, au début des années 1870, les emplacements des futurs restos et bistros de la rue Saint-Denis sont plutôt fréquentés par les vaches qui broutent la bonne herbe du Plateau.

premiers bâtiments de l’Hôtel-Dieu avenue Des Pins angle Saint-Urbain, 1870

Vue des premiers bâtiments de l’Hôtel-Dieu avenue Des Pins angle Saint-Urbain, en 1870. (Source : Musée McCord)

La photographie ci-dessus nous montre les bâtiments de l’Hôtel-Dieu peu après leur construction par les Soeurs hospitalières de Saint-Joseph et leur architecte Victor Bourgeau.  Devant l’immeuble on voit que se dessine le tracé de ce qui sera l’avenue Des Pins et on note la construction des résidences situées probablement rue Saint-Urbain; les premières à se construire dans ce secteur (elles sont situées à l’emplacement de  l’actuel Institut de recherche cliniques de Montréal IRCM ).  Mais là n’est pas l’intérêt principal de cette photographie.  Regardez à la droite de la photo, au centre, et vous voyez le tout premier bâtiment de l’Institution des Sourdes-Muettes, oeuvre des Soeurs de la Providence, située rue Saint-Denis.  Vers 1870, la rue Saint-Denis s’arrête à la hauteur de la rue Roy; approximativement au bout de ce qui semble être la clôture blanche de l’Institution, sur la rue Saint-Denis.

Ce premier bâtiment est construit en 1864 et on lui adjoindra à droite, en 1873, une aile que l’on ne peut voir de toute façon sur cette photo.  À notre connaissance, c’est une rare, sinon la seule, photo de ce vieil immeuble original.  Une nouvelle construction, qui existe toujours aujourd’hui, les remplace en 1898.

prairies B

Bâtiment original datant de 1864 et ayant front sur la rue Saint-Denis. Lors de la démolition de l’immeuble, son clocheton caractéristique sera relocalisé dans le jardin du côté de la rue Cherrier et transformé en petit « oratoire ». (Source : Archives des Soeurs de la Providence)

Ce premier édifice est construit sur un sol instable et il montre rapidement des signes de faiblesse structurale.  Ce secteur de la Côte-à-Baron est alors reconnu pour ses champs marécageux.  Les actuels bâtiments de l’Institution sont quant à eux construits sur plusieurs centaines de pieux de cèdre enfoncés dans le sol et recouverts d’un radier de béton de deux pieds d’épaisseur.

Si l’on revient à notre photo du panorama du Plateau, on se rappelle que le quartier a connu un « boom » de développement incroyable à partir des années 1870.  La consultation des atlas de cette période nous montre les lotissements importants effectués lors du développement du village Saint-Jean-Baptiste; et par le développement de ce secteur nord de la Ville de Montréal.  Jusqu’en 1886, date de l’annexion du village  Saint-Jean-Baptiste à la Ville de Montréal, les limites nord de la Ville étaient situées à la hauteur de Duluth.

Prenez le temps de vous plonger dans cette magnifique photo et détailler les petites maisons de fermes et les bâtiments agricoles.  Essayez de localiser certains futurs secteurs du Plateau. C’était il y a près de 150 ans.

Visitez la Société d’histoire du Plateau Mont-Royal :

Vos commentaires
loading...