Publicité

Solidarité tricotée serrée sur le Plateau

Vie de quartier
Des tricoteuses et tricoteurs du Plateau participaient samedi à un Tricothon pour les réfugiés syriens.
Des tricoteuses et tricoteurs du Plateau participaient samedi à un Tricothon pour les réfugiés syriens. (photo : Simon Van Vliet)

Des tricoteuses et tricoteurs du Plateau se sont mobilisés en fin de semaine dans le cadre d’un Tricothon en solidarité avec les réfugiés syriens.

L’initiative 25 000 tuques vise à souhaiter la bienvenue aux réfugiés syriens, dont le premier contingent est arrivé à Montréal samedi, et à les tenir au chaud durant leur premier hiver.

« Il y a beaucoup, beaucoup de sentiments de solidarité parmi la population Montréalaise et Québécoise qui se prépare à accueillir les réfugiés syriens », explique le député de Mercier, Amir Khadir, qui participait à l’événement organisé samedi dans un café de la rue Ontario à l’initiative de La Bobineuse de Laine, une entreprise de l’Avenue Mont-Royal qui a offert gratuitement de la laine gratuitement pour confectionner des tuques.

La Maison d’Aurore, qui a organisé un atelier de sensibilisation auprès des jeunes participant à son programme d’aide au devoir aux réalités des réfugiés syriens, s’est associée à la démarche.

« C’est très important de sensibiliser les enfants au fait qu’il faut accueillir ces gens-là avec une grande solidarité et dans un élan de générosité internationale, souligne Marie Vicent, organisatrice communautaire à la Maison d’Aurore qui s’est offerte comme points de chute dans le Plateau Est pour les tricoteurs et tricoteuses qui souhaitent offrir des tuques aux 25 000 réfugiés syriens qui doivent arriver au Canada d’ici le mois de février. On a expliqué très brièvement, sans faire un cours énorme de géopolitique, pourquoi les 25 000 Syriens s’en venaient ici, chez nous, par quel trajet ils avaient passé et on leur a demandé d’écrire un petit mot qu’on allait joindre aux tuques. »

Solidarités multiples

Cet événement s’inscrit dans une vague d’actions de solidarité avec les réfugiés syriens. En octobre, les membres du conseil d’arrondissement avaient par exemple organisé une projection au bénéfice de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI).

Vos commentaires
loading...