Publicité

Investir dans la solidarité sociale

Élus, Vie de quartier
Normand Mantha, coordonnateur à l'intervention du Groupe information travail s'est vu remettre une enveloppe qui permettra de financer la Brigade Plateau Net, un programme d'insertion et d'amélioration de l'environnement urbain.
Normand Mantha, coordonnateur à l’intervention du Groupe information travail s’est vu remettre une enveloppe qui permettra de financer la Brigade Plateau Net, un programme d’insertion et d’amélioration de l’environnement urbain. (photo : Simon Van Vliet)

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a procédé jeudi dernier (14 avril) à la distribution de plus 300 000 $ pour la lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale.

L’équipe du conseil d’arrondissement au grand complet a assisté à la remise des enveloppes réparties entre une quinzaine d’organismes œuvrant auprès des personnes qui font face à des problèmes d’insertion sociale ou de pauvreté sur le Plateau.

Un financement nécessaire

« C’est avec ce type d’enveloppe qu’on peut poursuivre notre mission », indique une intervenante, faisant ainsi écho aux préoccupations exprimées par le milieu quant à la précarité du financement dans le secteur communautaire.

« Cette subvention est la seule subvention gouvernementale que la Mission reçoit », souligne pour sa part la directrice de la Mission communautaire Mile-End, Linda Lou Hachey. Fondée en 1991, la Mission doit redoubler de créativité pour financer ses activités en raison de l’augmentation des besoins dans un quartier en proie à un embourgeoisement accéléré.

Le nombre de repas offerts annuellement par la Mission a ainsi pratiquement doublé en trois ans pour passer de 6500 en 2012 à environ 12 000 en 2015, illustre la directrice.

Des services à la communauté

L’arrondissement soutient également certains organismes dans la mise en place de programmes d’insertion qui permettent d’offrir des services directs à la communauté. C’est le cas, par exemple, de la brigade Plateau Net du Groupe information Travail (GIT) qui revient pour la quatrième année, ou encore du programme Job 18-30, offert par les Dîners Saint-Louis.

« On aide les jeunes à expérimenter le travail », explique le coordonnateur des Dîners Saint-Louis, Jean-Pierre Narcisse, qui ajoute que le programme de préemployabilité comporte un volet de nettoyage des espaces publics, des rues et ruelles du Plateau.

Ce genre de programmes qui permettent de favoriser l’insertion et d’améliorer l’environnement urbain « est en train de faire des petits », se réjouit Normand Mantha, coordonnateur à l’intervention du GIT. En effet, le succès de l’initiative développée sur le Plateau pousse d’autres arrondissements à envisager la création de leurs propres brigades de propreté.

C’est ce type de projets urbains inclusif que l’arrondissement cherche à soutenir dans le cadre de son alliance pour la solidarité sociale pour la lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale.

Lutte_Pauvreté_Plateau

Une quinzaine d’organismes communautaires du Plateau se sont partagé un montant total de 317 554 $ pour la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. (photo : Simon Van Vliet)

Vos commentaires
loading...