Publicité

Sensibiliser les jeunes à la sécurité cycliste

Transport
Développé par Vélo Québec, le programme Cycliste averti s'adresse aux élèves de cinquième et sixième année et vise à en faire des cyclistes responsables et autonomes.
Développé par Vélo Québec, le programme Cycliste averti s’adresse aux élèves de cinquième et sixième année et vise à en faire des cyclistes responsables et autonomes. (photo : Simon Van Vliet)

Le programme d’éducation cycliste en milieu scolaire Cycliste averti, lancé l’an dernier par Vélo Québec, est de retour cette année.

« Le projet-pilote a été assez concluant, » indique Magali Bebronne, chargée de projet en transport actif à Vélo Québec et responsable du programme Cycliste averti qui s’adresse aux élèves de cinquième et sixième année et vise à en faire des cyclistes responsables et autonomes.

Inculquer de bonnes habitudes aux jeunes

« Il a été démontré que le fait d’inculquer certaines habitudes aux enfants d’âge scolaire est une manière efficace de changer les comportements des jeunes générations et de leurs parents », peut on lire dans le rapport présenté l’été dernier par le Transportation Reaserch Group at McGill (TRAM), le groupe de recherche en transport de l’université McGill.

Développé par Vélo Québec, en partenariat avec la Société de l’assurance automobile du Québec, Québec en forme, Montréal métropole en santé et la fondation CAA, le programme s’étend cette année à 21 classes dans des écoles montréalaises, dont trois classes à l’école Élan sur le Plateau.

Un travail de pédagogie

« On travaille avec les enseignants », explique Magali Bebronne qui souligne que le programme se déploie autant dans la classe régulière que dans les cours d’éducation physique. Les jeunes du Plateau ont ainsi droit à 6 heures de sensibilisation en classe sur la signalisation, les priorités routières et les comportements à risque ainsi qu’à 6 heures d’exercices pratiques à l’intérieur. La prochaine étape, la sortie de groupe supervisée, leur permettra de mettre leurs apprentissages à l’épreuve en vue d’un examen individuel qui leur permettra d’obtenir un certificat de cycliste averti.

« C’est important d’aller sur la route avec les jeunes, insiste la responsable du programme. Il faut qu’ils apprennent à circuler sur les rues locales », ajoute-t-elle en précisant que ce travail de sensibilisation auprès de jeunes permet, « par la bande, de toucher les parents ».

Vos commentaires
loading...