Publicité

Exclusif : Mont-Royal mise gros sur l’Est

Vie de quartier
La SDAMR compte aménager un jardin à l'angle de la rue Franchère et de l'Avenue du Mont-Royal.
La SDAMR compte aménager un jardin à l’angle de la rue Franchère et de l’Avenue du Mont-Royal. (photo de courtoisie)

La Société de développement de l’Avenue du Mont-Royal (SDAMR) a de grands projets pour l’Est cet été. pamplemousse.space.monolith.agency vous les révèle en primeur.

« Ce n’est pas juste une opération, c’est vraiment une intervention », explique le directeur général de la SDAMR, Charles-Olivier Mercier, qui parle d’une « séquence de projets » s’étendant de la rue des Érables à la place Valentin-Jautard.

Le méga placottoir annoncé cette semaine est un élément de cet ambitieux programme qui vise « à imaginer collectivement le plein potentiel » de la portion de Mont-Royal située à l’est de De Lorimier, ajoute-t-il.

Raviver le village De Lorimier

Dans les prochaines semaines, la SDAMR déploiera ainsi une série de projets dans l’ancien village De Lorimier, fondé en 1895 et annexé à la cité de Montréal en 1910.

La coopérative l’Estrade installera par exemple une œuvre d’art sur l’échafaudage qui entoure la caserne 26, en réfection jusqu’en 2018. Le groupe, qui s’est vu attribuer récemment le premier prix dans la catégorie économie sociale au Gala régional du Défi Ose Entreprendre, a notamment travaillé sur la grande terrasse rouge sur Saint-Denis l’an dernier.

Un peu plus à l’est, à l’angle de Mont-Royal et Franchère, la SDAMR fera aménager un jardin communautaire sur un terrain vague. Le propriétaire du terrain, Steven Gorenko, a accepté de prêter gratuitement son terrain pour le projet cet été.

Des investissements importants

« L’est avait besoin d’un petit coup de pouce pour s’embellir », note Charles-Olivier qui précise que tous les projets envisagés représentent un investissement de près de 40 000 $, financé grâce au Fonds de dynamisation des artères commerciales, aux cotisations des membres de la SDAMR et à des partenariats de commandites, notamment avec Communauto et Desjardins.

La SDAMR est également en discussion avec l’organisme Conscience urbaine pour développer le plein potentiel de ces projets. « L’idée aussi c’est d’amener les gens à rêver l’est de l’Avenue du Mont-Royal », explique le directeur général qui souligne que l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal doit bientôt déposer son Plan particulier d’urbanisme pour le Plateau Est.

La séquence d’interventions envisagée comporte encore d’autres éléments sur lesquels nous reviendrons dans un prochain texte.

[NDLR : la SDAMR achète de la publicité chez pamplemousse.space.monolith.agency, mais ce texte n’a été ni commandé ni payé par l’annonceur.]

[Rectification : une version antérieure de ce texte indiquait que l’Estrade avait été à l’origine de la Grande terrasse rouge sur Saint-Denis, ce qui n’est pas exact. C’est le bureau Intégral de Jean Beaudoin qui a conçu la terrasse, alors que l’Estrade a été mandatée par la SDC Pignons Rue Saint-Denis pour y organiser des activités d’animation. Toutes nos excuses.]

Vos commentaires
loading...