Publicité

Le Plateau, champion du vélo urbain

Transport
Plus de 10% des déplacements sur le Plateau sont réalisés à vélo.
Bon an mal an, plus de 10% des déplacements sur le Plateau sont réalisés à vélo. (photo : Simon Van Vliet)

Plus d’un déplacement sur dix est effectué à vélo sur le Plateau selon l’État du vélo 2015, dévoilé mardi (31 mai) par Vélo Québec.

Le rapport quinquennal indique que la part modale du vélo, soit le pourcentage de l’ensemble des déplacements attribuables à la bicyclette, s’établit à 10,8 % sur le Plateau, soit près de 5 fois plus que dans l’ensemble de l’île de Montréal.

Augmentation constante de la part modale du vélo

Il s’agit d’une augmentation de 2,2 % par rapport au dernier coup de sonde, réalisé en 2010. En 2005, la part modale du vélo sur le Plateau s’élevait à 6,5 %. Ces données sont basées sur les chiffres de l’enquête Origine-Destination qui confirme d’ailleurs la perte de vitesse de l’automobile par rapport aux déplacements non motorisés sur le Plateau depuis 2008.

Consolidant sa réputation comme champion du vélo urbain à Montréal, le Plateau se compare ainsi à des villes comme Helsinki, Séville, Vienne et Stockholm (où la part modale du vélo s’établit entre 6 et 11 %) et s’approche de Berlin ou Munich (qui ont une part modale respective de 13 et 14 %).

Des retombées importantes

Dans son étude, Vélo Québec évalue également que le marché du vélo et celui du cyclotourisme génèrent des retombées de 150 millions de dollars par an pour le gouvernement du Québec. Selon la méthode HEAT de l’Organisation mondiale de la santé appliquée pour la première fois au Québec, les bienfaits pour la santé liés à la pratique du cyclisme représenteraient une valeur de 2,6 milliards de dollars par année à l’échelle du Québec.

Mettant l’emphase sur les retombées directes au niveau local, l’arrondissement du Plateau Mont-Royal a pour sa part annoncé aujourd’hui l’ajout de plusieurs centaines de supports à vélo sur les artères commerciales. « De nombreuses études démontrent que l’augmentation de l’achalandage cycliste sur les artères entraîne des retombées économiques positives directes pour les commerçants qui s’y trouvent », indique par voie de communiqué la conseillère du district du Mile-End et responsable du développement économique, Marie Plourde.

Autorisé lors de la séance extraordinaire du conseil d’arrondissement du 16 mai, l’investissement d’un peu plus de 135 000 $ pour 390 supports à vélo viendra porter à près de 7000 le nombre total de places de stationnement à vélo dans l’arrondissement. « En plus de réduire le risque de vol et de protéger les jeunes arbres qui sont abimés par les vélos qui y sont attachés illégalement, ces nouveaux espaces de stationnement favoriseront l’achalandage sur les artères commerciales, où seront principalement installés les nouveaux supports », explique la conseillère d’arrondissement du district De Lorimier, Marianne Giguère, responsable des dossiers de cyclisme sur le Plateau.

Vos commentaires
loading...