Publicité

L’histoire comme ancrage de citoyenneté

Environnement, Histoire, Immobilier
Théâtre d’une importante mobilisation contre les démolitions sous l'ère Drapeau, l'occupation de la rue Saint-Norbert est l'un des épisodes marquants de la lutte pour le droit au logement sur le Plateau.
Théâtre d’une importante mobilisation contre les démolitions sous l’ère Drapeau, l’occupation de la rue Saint-Norbert est l’un des épisodes marquants de la lutte pour le droit au logement sur le Plateau. (photo : Bernard Vallée, Montréal Explorations)

Le cofondateur de Montréal Explorations, Bernard Vallée, est un militant de longue date sur le Plateau dont il s’affaire à faire connaître l’histoire populaire par le biais de circuits urbains.

« L’engagement citoyen se fonde sur un attachement au lieu où on habite, et cet attachement se construit en particulier sur la connaissance du passé », lance Bernard Vallée en marge d’une entrevue sur la programmation 2016 de Montréal Explorations.

Des circuits historiques, pas touristiques

Établi depuis 40 ans à Montréal, le militant, qui a notamment participé à la fondation du comité logement du Plateau Mont-Royal en 1976, voit dans les circuits urbains une façon de faire connaître les phénomènes sociaux et économiques qui ont façonné la ville telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Ces circuits n’ont rien à voir avec les visites offertes par les agences de tourisme, insiste-t-il. Montréal Explorations offre par exemple trois circuits historiques dans le Vieux Port, dont un nouveau qui se penche sur le développement du secteur financier montréalais au 19e siècle, notamment sous l’impulsion du développement ferroviaire qui a également façonné l’histoire du Plateau en le séparant des quartiers avoisinants au nord.

L’histoire comme outil de lutte

Par leur caractère plus explicitement politique, les circuits de Montréal Explorations se distinguent également des activités d’interprétation comme les visites de l’Église Saint-Denis, organisées par la Société d’histoire du Plateau-Mont-Royal, qui fête ses dix ans cette année.

« L’histoire nous donne des outils pour mieux comprendre notre milieu et pour le défendre », fait valoir Bernard Vallée. « Il y a une certaine indifférence qui s’installe » chez les gens qui ne connaissent pas ou qui ne s’intéressent pas à l’histoire de leur quartier, constate-t-il.

Le cas du Jardin Notman

C’est ce qui explique que des vestiges importants du patrimoine bâti et naturel montréalais soient parfois menacés par des projets de développement immobilier. Bernard Vallée cite en exemple le Jardin Notman qui a fait l’objet d’une importante mobilisation citoyenne depuis l’annonce d’un projet de condos en 2013.

Le mouvement citoyen pour la préservation du Jardin Milton-Notman avait notamment obtenu l’appui d’Héritage Montréal, de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ainsi que du Réseau du patrimoine anglophone du Québec (RPAQ) pour faire pression sur le ministère de la Culture et de Communications afin de faire protéger le terrain. Accueillie favorablement par Québec il y a un an, la demande de classement patrimonial du site est en bonne voie d’être accordée.

Vos commentaires
loading...