Publicité

Mais où est donc passé Dollard ?

Histoire
Le parc en 1954, avec ses petites pancartes avisant les passants de ne pas marcher sur le gazon. (Source : Archives de la Ville de Montréal)
Le parc en 1954, avec ses petites pancartes avisant les passants de ne pas marcher sur le gazon. (Source : Archives de la Ville de Montréal)

Ne craignez rien, Dollard des Ormeaux a simplement pris un petit congé. Il est descendu de son piédestal et est allé se dégourdir les jambes. Il paraît même qu’il aurait assisté à la soirée d’information sur l’avenir du parc La Fontaine la semaine dernière.

Sur la photo qui ouvre cette chronique, on peut voir l’allée majestueuse qui se dirigeait auparavant vers les grandes serres du parc. Pour ceux et celles qui ne reconnaîtraient pas l’endroit, nous sommes angle Rachel et parc La Fontaine et nous regardons vers l’est.

Nous sommes en 1954 et le parc se refait une beauté sous l’impulsion de Monsieur Claude Robillard, ingénieur, artiste et directeur du tout nouveau Service des Parcs. Les grandes serres sont alors démolies et les activités horticoles sont déplacées au Jardin botanique. Il opte pour moderniser l’aménagement du  parc qui était l’œuvre de ses prédécesseurs, Messieurs Pinoteau et Bernadet. Ce dernier fut surintendant du parc pendant une trentaine d’années et habitait même une maison dans le parc. Cette maison est aussi démolie, car on la verrait ici, à gauche de la photo.

(Source : Archives de la Ville de Montréal)

Mais revenons à notre monument. C’est en 1920 que le sculpteur Alfred Laliberté crée cette pièce extraordinaire du patrimoine d’art public de la Ville de Montréal. Fruit d’une souscription publique, le monument est installé plus à l’est, de l’autre côté de l’étang, à la hauteur de la rue Brébeuf. Comme le plan d’ensemble de Robillard prévoit dans ce secteur la construction d’un zoo qui mettra en vedette les contes pour enfants et les différents animaux qui y évoluent, on décide de déplacer le monument vers l’ancien emplacement des grandes serres.

La photo suivante est de 1956 et montre le monument installé à son emplacement actuel. J’aimerais vous faire remarquer les deux grands arbres à gauche de l’allée. Celui du fond, à la gauche du monument, est un Ginkgo Biloba, une espèce très rare à Montréal à cette époque.  L’autre arbre à l’extrême gauche est un tilleul à petites feuilles, autre arbre peu courant à Montréal. Mais comment ces arbres ont-ils poussé à cet endroit? Le mystère n’est pas trop difficile à élucider puisque c’est notre ami Bernadet qui avait entouré sa grande serre avec plein d’arbres rares et magnifiques. D’ailleurs, pendant longtemps, le seul bananier à pousser au Canada se trouvait dans la grande serre du parc La Fontaine.

Ces serres étaient auparavant installées au Square Viger depuis 1865 et furent démontées et transportées ici en 1889. (Source : Archives de la Ville de Montréal -  grandes serres du parc La Fontaine.)

Visitez la Société d’histoire du Plateau Mont-Royal :

Vos commentaires
loading...