Publicité

Conseil d’arrondissement : dernier avant les vacances

Élus
Ouverture du conseil d'arrondissement du lundi 4 juillet. (photo: Linda Mohammedi)
Ouverture du conseil d’arrondissement du lundi 4 juillet. (photo: Linda Mohammedi)

Pour ce dernier conseil avant la trêve estivale, les élus nous ont reçus ce lundi 4 juillet dans les locaux de l’Institut de tourisme et de l’hôtellerie du Québec.

Cette dernière session marque le début des vacances, les habitués des débats sur les vignettes obtiennent de la matière et les questions du public se font rares.

Mesures gracieuses 

Les résidents du Plateau-Est obtiendront gratuitement, à partir du 8 juillet, deux vignettes de stationnement journalières par adresse située dans les secteurs 19, 55, 57, 74, 75, 90 et 151 sur les rues réservées aux résidents.

Cette mesure votée lors du conseil hier soir s’inscrit dans une logique de communication. « Cette mesure est exceptionnelle cette année et dans le but de faire connaitre la vignette journalière », a souligné Marianne Giguère, conseillère du district de Lorimier.

Ce projet pilote, entamé il y a moins d’un an, compte à son actif plus de 8500 vignettes journalières vendues. « Nous souhaitons offrir aux résidents l’occasion de l’essayer », a déclaré le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez.

Les chiens « dangereux » 

Les événements récents, dont la mort de Christiana Vadnais, tuée par un pitbull, ainsi que le projet de loi de l’administration Coderre visant à interdire progressivement les chiens de races dangereuses, auront eu raison des inquiétudes d’un groupe de citoyens.

Ce groupe propriétaires de chiens a proposé à Luc Ferrandez, le maire du Plateau-Mont-Royal, de mener une réflexion et de lier les coûts supplémentaires pour la mise en place d’une brigade canine à la charge des propriétaires de chiens dits « dangereux ».

Ils disent « regretter le climat de violence et d’hystérie » à l’égard de leurs animaux domestiques.

« On vise l’éducation autofinancée par les maîtres pour une démarche progressiste », ont souligné Julian So et Julia Robert lors de leur prise de parole.

Nous reviendrons à la rentrée sur les premières impressions de la mise en place de la législation sur l’interdiction des pitbulls et autres chiens dangereux.

Comme à l’accoutumance, plusieurs doléances demeurent concernant la propreté, le bruit et la circulation.

Les faits saillants de la séance et les sommaires décisionnels peuvent être consultés en ligne sur le site Web de l’arrondissement.

Vos commentaires
loading...