Publicité

Parcs du Plateau-Mont-Royal: deuxième saison des médiateurs

Vie de quartier
Les quatre médiateurs des parcs et leurs superviseurs (photo: gracieuseté)
Les quatre médiateurs des parcs et leurs superviseurs (photo: gracieuseté)

La deuxième saison des médiateurs a été lancée le 13 mai dernier dans les parcs du Plateau-Mont-Royal.

Durant l’été, quatre médiateurs parcourent les parcs de l’arrondissement pour assurer une bonne cohabitation entre les résidents alentour et les usagers des parcs. Cette année, le projet est étendu à tous les parcs, mais principalement ceux de Laurier, Jeanne-Mance, La Fontaine et le square Saint-Louis.

L’équipe 2016

Ils ont entre 20 et 28 ans, ils sont deux étudiants et deux professionnels du secteur social : Brandon, Jean-Philippe, Sabrina et Jessica interviennent trois fois par semaine, les jeudis, les vendredis et les samedis, de 18 h à 23 h.

En binôme, ils font un travail de prévention et d’informations auprès des usagers des parcs. Ils rappellent les règles de civisme, les heures d’ouverture des parcs et tous les autres règlements qu’ils ont appris lors de leur formation en mai dernier.

En cas de pluie, ils font du porte-à-porte auprès des résidents alentour, pour se faire connaître, mais aussi pour recueillir leurs avis, connaître les problématiques rencontrées du fait de leur proximité avec les parcs.

Jessica, Brandon, Jean-Philippe, Sabrina et leurs superviseurs au parc La Fontaine. (photo : Fanny Desseaux)

Jessica, Brandon, Jean-Philippe, Sabrina et l’une de leurs superviseuses (tous vêtus de noir sur la photo) accompagnés des conseillères Marie Plourde (à gauche) et Marianne Giguère (derrière), au parc La Fontaine. (photo : Fanny Desseaux)

De médiatrice à superviseuse

Après avoir participé au projet pilote qui s’est déroulé à l’été 2015, Fanny Desseaux est désormais la superviseuse responsable des quatre médiateurs cette année.

« Après le succès de l’année passée et mon vif intérêt pour servir à nouveau l’intérêt public, je me suis vu proposer d’être la superviseuse du projet et secondée par Shelsea. Nous sommes basées au YMCA du Parc et avons comme principale mission d’organiser en amont le parcours des quatre médiateurs selon la liste des parcs prioritaires établie par l’arrondissement », explique la jeune femme de 26 ans.

« Le mercredi avant leur prise de poste ou le matin même, je communique avec Brandon, Jean-Philippe, Jessica et Sabrina pour les guider afin d’être le plus efficace possible dans leurs actions », rajoute-t-elle.

Les médiateurs n’ont pas vocation à être dans la délation, ils ne travaillent donc pas avec la police.

« Nous donnons l’information aux usagers des parcs et leur donnons un sens pour accepter nos dires. Par exemple, s’ils boivent de l’alcool et jettent leurs canettes au sol, nous leur expliquons les bonnes pratiques. Si nous faisions appel à la police lorsque certains sont réticents, nous perdrions notre crédibilité ainsi que notre atout de communication, c’est pour cette raison que nous n’avons pas de lien avec les forces de l’ordre », dit Fanny Desseaux.

Chaque semaine, Fanny et son équipe de médiateurs font donc un travail alternatif à celui que fait déjà la police. Ils sont dans la communication et la sensibilisation des règlements municipaux, ainsi qu’aux bonnes pratiques à utiliser pour une meilleure cohabitation entre les citoyens.

Succès du projet pilote en 2015

« Rappelons qu’une mobilisation citoyenne avait eu lieu au parc Sir-Wilfrid-Laurier en 2014 afin de rétablir un environnement paisible dans ce parc bordé de logements à proximité. À la suite d’un sondage réalisé auprès des riverains en fin de saison 2015, 63 % d’entre eux ont noté une amélioration dans la gestion des nuisances liées au bruit, et 56 % ont aussi noté une amélioration du niveau de propreté du parc », peut-on lire dans un communiqué de presse de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Ce partenariat entre le Plateau-Mont-Royal et les YMCA du Québec a vu le jour à l’été 2015, principalement dans le parc Laurier.

« La présence de ces équipes de médiateurs dans nos parcs nous a permis de continuer à progresser vers une cohabitation plus harmonieuse entre la vie festive qui se déroule à l’extérieur et les milieux de vie paisibles des résidants », a ajouté Marie Plourde, conseillère d’arrondissement du district du Mile-End.

La présence des médiateurs dans les parcs de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal se termine le 15 septembre prochain.

Vos commentaires
loading...