Publicité

Parc Villeneuve : l’aménagement au service de la mixité sociale?

Environnement, Vie de quartier
La rénovation du parc Villeneuve représente une expérience d’aménagement visant à favoriser la mixité sociale. (photo : arrondissement du Plateau Mont-Royal
La rénovation du parc Villeneuve représente une expérience d’aménagement visant à favoriser la mixité sociale. (photo : arrondissement du Plateau Mont-Royal

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal inaugurait hier le nouvel aménagement du parc Villeneuve, présenté comme un modèle d’aménagement favorisant la mixité sociale.

« Il faut travailler sur des quartiers inclusifs », explique le conseiller de ville du district du Mile-End, Richard Ryan. Situé au cœur d’un quartier confronté à la gentrification, le secteur du parc Villeneuve représentait à ses yeux un endroit idéal pour cultiver un îlot de mixité.

Mixité des usages et mixité résidentielle

Bordé par des habitations, le parc est situé en face d’un pôle d’emploi et d’études important, le Conservatoire de musique de Montréal qui abrite également le campus montréalais de l’École nationale d’administration publique, et à proximité de l’école primaire Saint-Enfant-Jésus.

Richard Ryan précise qu’à cette « mixité d’usages », s’ajoute une mixité résidentielle depuis la construction d’une coopérative d’habitation de 20 unités sur un ancien stationnement jouxtant un immeuble de condos.

« Le parc devient le trait d’union entre les deux », avance-t-il en soulignant que tant les familles des logements communautaires que celles des condos ont été impliquées dans les consultations en amont de la rénovation du parc. Le mobilier et les nouveaux aménagements, réalisés au coût de 570 000 $, reflètent ainsi les besoins communs des résidents du secteur, qu’ils soient propriétaires dans l’immeuble à condos ou locataires dans la coop.

Aménager la mixité sociale?

L’aménagement d’espaces physiques conçus spécifiquement pour accueillir une diversité d’usagers constitue une bonne stratégie pour cultiver la mixité, selon Francine Dansereau, professeure honoraire au Centre Culture Urbanisation et société de l’Institut national de recherche scientifique.

« La mixité sociale, ça se crée », lance la chercheuse qui s’intéresse depuis des années à l’habitation et aux transformations des milieux de vie. « Il y a la réalité physique, mais aussi les représentations que les gens ont », souligne-t-elle en précisant que les caractéristiques du mobilier urbain jouent un rôle aussi important dans la création d’espaces mixtes que les perceptions qu’ont les uns des autres les différents usagers qui cohabitent dans l’espace urbain.

Richard Ryan affirme justement que le réaménagement du parc Villeneuve marque une avancée sur ces deux aspects et que l’inauguration de mercredi marque le passage de la simple « coexistence » entre les propriétaires de condos et locataires de la coopérative à la « cohabitation dans un espace commun ».

Vos commentaires
loading...