Publicité

Un conseil d’arrondissement sans histoire (ou presque)

Élus
La « superarracheuse » Irène Mayer, qui a notamment éliminé 247 plans d'herbe à poux dans le parc La Fontaine cet été, était de passage devant le conseil pour parler de son projet de désherbage derrière le 5455 de Gaspé.
La « superarracheuse » Irène Mayer, qui a notamment éliminé 247 plans d’herbe à poux dans le parc La Fontaine cet été, était de passage devant le conseil pour parler de son projet de désherbage derrière le 5455 de Gaspé. (photo : Simon Van Vliet)

pamplemousse.space.monolith.agency vous livre son traditionnel compte-rendu de la séance ordinaire du conseil d’arrondissement.

Après avoir procédé à la présentation du budget de fonctionnement lors d’une séance extraordinaire, le conseil a procédé lundi soir au traitement de ses dossiers réguliers. Alors qu’à pareille date l’an dernier, le conseil faisait face à un feu nourri de critiques de la part des opposants aux vignettes dans le Petit Laurier, la séance ordinaire du 3 octobre s’est déroulée (presque) sans histoire.

Panneaux-réclame : vers un appel?

Deux habitués, critiques de l’administration de Projet Montréal, ont interrogé le conseil au sujet du jugement de la cour supérieure invalidant le règlement interdisant les panneaux-réclame.

Suzanne Craig, reproche aux élus de s’être « obstinés » dans ce dossier, alors que Charles Déziel demande au conseil comment il compte s’acquitter des dommages demandés par les plaignantes qui ont intenté des poursuites judiciaires contre l’arrondissement dans ce dossier en juin 2011.

Le conseiller responsable du dossier, Alex Norris, fait remarquer que les dommages demandés par plaignantes n’ont pas été accordés par le juge. Prudent quant à la suite des choses, il maintient que plusieurs éléments du jugement rendu par le juge Marc-André Blanchard sont critiquables et que le contentieux de la Ville de Montréal étude actuellement les suites à donner au jugement.

Le maire d’arrondissement, Luc Ferrandez, s’est avancé un peu plus loin en affirmant que « les chances de gagner sont évaluées sur le long terme », incluant la Cour d’appel, voire la Cour suprême.

Verdissement… et désherbage!

Gilles Gosselin, le président du syndicat de copropriété d’un immeuble à condos récemment construit au 4485, Saint-Dominique, s’est présenté pour demander à l’arrondissement de verdir les espaces de stationnement devant l’immeuble situé à l’angle de Saint-Dominique et de Mont-Royal lorsqu’il procédera à la réfection des trottoirs, endommagés par les travaux de construction. Le citoyen a obtenu, séance tenante, un « oui » enthousiaste de la part du maire Ferrandez.

La « superarracheuse » Irène Mayer était également de passage au conseil pour parler de son projet de désherbage derrière le 5455, de Gaspé. La retraitée de 69 ans, qui affirme avoir arraché plus de 28 000 plants d’herbe à poux cet été, a notamment éliminé 247 plans dans le parc La Fontaine le 19 août dernier!

Vos commentaires
loading...