Publicité

Le communautaire en grève

Vie de quartier
La coordonnatrice de la Corporation de développement communautaire action solidarité Grand Plateau, Fulvia Spadari a remis à l'attachée politique du député de Mercier une enveloppe contenant plus d’une centaine de témoignages récoltés auprès de membres et de bénévoles œuvrant au sein de divers organismes d’action communautaire sur le Plateau.
La coordonnatrice de la Corporation de développement communautaire action solidarité Grand Plateau, Fulvia Spadari a remis à l’attachée politique du député de Mercier une enveloppe contenant plus d’une centaine de témoignages récoltés auprès de membres et de bénévoles œuvrant au sein de divers organismes d’action communautaire sur le Plateau. (photo : Simon Van Vliet)

Une trentaine d’organismes d’action communautaire autonome du Plateau ont fermé leurs portes aujourd’hui dans le cadre de la grève du communautaire.

« Au niveau symbolique, c’est très fort », fait valoir la coordonnatrice de la Corporation de développement communautaire action solidarité Grand Plateau, Fulvia Spadari, qui estime que la grève est devenue le seul moyen pour les organismes d’exprimer leur « ras-le-bol » vis-à-vis des politiques du gouvernement du Québec à l’égard de l’action communautaire autonome.

Organismes «affamés»

Quinze ans après l’adoption de la politique gouvernementale sur l’action communautaire, les organismes sont « affamés », dénonce le député solidaire Amir Kadhir dans un message que son attachée politique Marlène Lessard a lu lors d’un rassemblement tenu mercredi matin (9 novembre) devant le Centre de services communautaires du Monastère.

« Depuis plusieurs années, vos organismes sont sous-financés, utilisés par les gouvernements successifs comme du cheap labor. L’État se désengage de ses obligations et fait appel à vous comme à des sous-traitants à travers des ententes de service de toutes sortes », ajoute le député de Mercier qui s’engage à porter le message des groupes du Plateau à l’Assemblée nationale.

Des acteurs indispensables

La CDC a remis à son attachée politique une enveloppe contenant plus d’une centaine de témoignages récoltés auprès de membres et de bénévoles œuvrant au sein de divers organismes d’action communautaire sur le Plateau. Plusieurs des témoignages dont Pamplemousse a obtenu copie font écho aux conclusions d’un récent rapport du Réseau québécois de l’action communautaire autonome sur les difficultés vécues au quotidien par les organismes communautaires et les impacts de cette précarité sur les populations, souvent vulnérables, qu’ils desservent.

« Il est regrettable de voir que l’on décide de diminuer le budget des organismes communautaires alors qu’ils sont des acteurs indispensables à notre vie de quartier », peut-on lire dans l’un des 111 témoignages recueillis.

À lire également : Le milieu communautaire demande des comptes au gouvernement.

Vos commentaires
loading...