Publicité

Portes ouvertes à la Clinique d’acupuncture sociale

Santé
La clinique, établie au 462, Saint-Joseph Est, cherche à rendre l'acupuncture plus abordable pour la communauté du Plateau.
La clinique, établie au 462, Saint-Joseph Est, cherche à rendre l’acupuncture plus abordable pour la communauté du Plateau. (photo tirée de Facebook)

La Clinique d’acupuncture sociale du Plateau (CASP) ouvrira ses portes au public ce dimanche pour faire découvrir son modèle de soins abordables.

Inspirés par le mouvement d’acupuncture populaire lancé aux États-Unis, il y a 15 ans, les fondateurs de la clinique d’acupuncture sociale cherchaient, comme d’autres acupuncteurs montréalais, à renouveler le modèle de soins en acupuncture pour rendre les traitements plus accessibles.

Des tarifs abordables pour le plus grand nombre

« C’est un geste qu’on fait pour la communauté », explique l’un des fondateurs de la clinique, Bertrand Loranger, qui souligne que l’acupuncture sociale se distingue de la plupart des autres services d’acupuncture par son modèle de soins collectif.

Ce modèle permet d’offrir des tarifs largement inférieurs à la moyenne, soit 30 $ la séance plutôt que 45 $ ou 75 $ la séance dans l’acupuncture traditionnelle où les traitements sont offerts dans des salles privées.

Un modèle qui gagne du terrain

Initialement réticent à l’implantation d’un tel modèle, dont une variante est également proposée aux Portes Oranges par AcuPop Montréal, l’Ordre des acupuncteurs du Québec a fini par autoriser la pratique en 2014.

« Il y a beaucoup de monde qui n’ont pas d’assurances qui viennent nous voir », note Bertrand Loranger qui souligne accorder beaucoup d’importance à l’abordabilité des services. La CASP a d’ailleurs établi des partenariats d’économie sociale avec la Fédération des coopératives d’habitation intermunicipale du Montréal métropolitain (FECHIMM) ainsi qu’avec Projet Changement pour exempter les membres de ces deux organisations des frais d’ouverture de dossier.

Depuis deux ans, Bertand Loranger affirme avoir ouvert quelque 300 dossiers. Signe que la demande est au rendez-vous, la clinique accueille depuis peu deux autres thérapeutes dans ses locaux situés au 462, Saint-Joseph Est. L’acupunctrice Émilie De Grandpré est d’ailleurs l’une des contributrices au projet Samedi famille qui permettra d’élargir l’offre de traitement aux enfants.

Pour souligner l’occasion et pour lancer ses activités plus publiquement, la CASP organise une journée portes ouvertes ce dimanche (9 avril).

[NDLR : Une erreur s’était glissée dans la version initiale de ce texte, indiquant que les portes ouvertes étaient samedi et non dimanche. Toutes nos excuses.]

Vos commentaires
loading...